Marc Mercier – Éloge de la vidéo expérimentale.

Revue Bref n°47

En préparant les XIIIe Instants Vidéo de Manosque, j'ai reçu en présélection une vidéo de Sabine Massenet, "Je comprends moi aussi le langage des oiseaux" (7', 2000). Les premières images semblent tirées d'un documentaire animalier (de beaux volatiles) avec commentaire approprié.

Je me dis, tiens, voilà quelqu'un qui s'est trompé de destinataire. Et puis soudain, sans qu'on s'en rende aussitôt compte, le contenu de la voix-off change, dérive…  Elle parle toujours des oiseaux avec passion, tendresse, mais aussi des femmes et des hommes de ce monde… métaphoriquement… de la lutte pour survivre, de la menace des prédateurs contre l'espèce, de la solidarité, des résistances collectives, du partage, de la fraternité… pendant ce temps, les images perdent leur caractère documentaire pour devenir des masses, des taches frétillantes, des forces contenues… Le texte qui désormais accompagne la vidéo est de Rosa Luxembourg. Ces mots au générique s'inscrivent, Liebknecht depuis la prison de Wroncke, le 2 novembre 1917: "Vous le savez, j'espère mourir malgré tout à mon poste, dans un combat de rue ou au pénitencier. Mais en mon for intérieur, je suis plus près de mes mésanges charbonnières que des camarades."