Isabelle Carlier – Catalogue de la Biennale de Bourges 2011.

Sabine Massenet récolte et transforme les images et les textes que nos médias diffusent pour en révéler l’absurdité, voire la perversité mais aussi la capacité poétique. Faisant appel à la mémoire collective, elle invite à une relecture des contes et des images de la culture. C’est parce qu’il s’agit d’une invitation au voyage, dans ce qui fait sens commun, que le Palais Jacques Coeur, lieu d’une histoire singulière elle aussi, est devenu réceptacle de ces oeuvres. Il nous est apparu intéressant que ces deux univers temporels entrent communément en dialogue.
Quelles sont ces images que convoque et modifie Sabine Massenet, pour devenir parfois fantomatiques, quand elles s’inscrivent au milieu des contes, des histoires, des signes et des voyages que nous pouvons lire, si nous savons regarder attentivement ce qui est gravé dans les pierres du Palais Jacques Coeur ?

Aline Caillet
Le documentaire, du cinéma aux arts visuels.
Presses Universitaires de Rennes, collection Arts Contemporains.

Texte à paraître en octobre 2014.